bassiner

bassiner

bassiner [ basine ] v. tr. <conjug. : 1>
• v. 1300; de bassin
1Humecter doucement. « Ma mère me bassinait le visage » (Rousseau). Hortic. Arroser en pluie fine.
2Anciennt Chauffer avec une bassinoire. Bassiner un lit.
3(1858) Fam. Ennuyer, fatiguer, importuner. barber, raser; bassinant. « Tu me bassines avec ton amour » (A. Daudet).

bassiner verbe transitif (de bassin 1) Humecter, mouiller légèrement une partie du corps : On lui a bassiné les tempes avec de l'eau fraîche. Vieux. Chauffer un lit en promenant une bassinoire entre les draps. Familier. Ennuyer, importuner quelqu'un par des demandes continuelles. Arroser une plante légèrement, en pluie très fine. ● bassiner (homonymes) verbe transitif (de bassin 1)bassiner (synonymes) verbe transitif (de bassin 1) Familier. Ennuyer, importuner quelqu'un par des demandes continuelles.
Synonymes :
- assommer (familier)
- barber (familier)
- canuler (populaire)
- embêter (familier)
- empoisonner (familier)
- raser (familier)
Contraires :
- intéresser
- réjouir

bassiner
v. tr.
d1./d Humecter, arroser légèrement.
|| v. Pron. Se bassiner les yeux.
d2./d Fam. Lasser, ennuyer. Tu me bassines avec cette vieille histoire!

I.
⇒BASSINER1, verbe trans.
A.— Passer la bassinoire dans un lit, entre les draps, pour le chauffer :
1. L'empereur, pour faire bassiner son lit, n'a trouvé d'autre moyen que de faire percer une de ces grandes boules d'argent dont on se sert pour tenir les plats chauds à table, et d'y faire introduire des charbons.
LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 2, 1823, p. 227.
P. métaph. :
2. ... Philis vivait très retiré, servi par une seule bonne, une blonde énorme, « la bassinoire », comme la nommaient les méchantes langues, qui l'accusaient de bassiner chaque soir de ses rotondités opulentes le lit du maître, et d'y rester.
ZOLA, Vérité, 1902, p. 255.
B.— Humecter, mouiller légèrement une plaie ou un endroit douloureux :
3. Le traitement dont ces peuples font usage pour guérir les plaies et les ulcères, ne diffère point de leur traitement ordinaire, dans les cas simples : ils en abandonnent la guérison à la nature. (...) si l'ichorosité que produisent les ulcères, cause de la douleur et ronge les parties, ils les bassinent avec une lotion faite avec des plantes ou des graines émollientes; ...
Voyage de La Pérouse, t. 4, 1797, p. 58.
Emploi pronom. réfl. :
4. — Quien! c'est donc que vous avez pleuré? fit cette enfant [Anita la blanchisseuse] (...)
Cozal se dit :
— J'ai été bête. J'aurais dû me bassiner les paupières à l'eau fraîche.
COURTELINE, Les Linottes, 1912, II, p. 35.
P. métaph. (cf. se rincer l'œil, pop.) :
5. « L'ami Flaubert » s'est bassiné l'œil cet après-midi avec vos albums japonais. Mais je ne voudrais pas me livrer souvent à de pareils régals de couleurs, car je tombe plus gémissant sur mon roman philosophique!!!
FLAUBERT, Correspondance, 1880, p. 381.
1. BOULANGERIE, VANNERIE. Répandre un peu d'eau sur la matière à travailler pour l'assouplir. Bassiner des joncs, de la pâte (Ac. 1932).
2. Spéc., HORTIC. Arroser superficiellement une plante, une plantation.
Prononc. :[basine].
Étymol. ET HIST. — 1. Fin XIVe s. « humecter doucement » (TAILLEVENT, Viandier, 11, Pichon et Vicaire, cité par Delboulle dans R. Hist. litt. Fr., t. 4, p. 137 : Et le bassinent aulcuns de telle saulce); 2. fin XVe s. « chauffer au moyen d'une bassinoire » (COQUILLART, Monol. des perruq., II, 271 dans GDF. Compl. : Beau lit paré, la chambre belle, Les draps bacinez a souhait).
Dér. de bassin1; dés. -er.
STAT. — Fréq. abs. littér. :28.
II.
⇒BASSINER2, verbe trans.
Fam. Ennuyer quelqu'un par des propos oiseux, des questions insistantes ou des requêtes sans cesse réitérées (cf. bassin2, bassinoire2) :
Cependant les jours passèrent, et les courriers ne lui apportaient rien, ni des personnes à qui il avait écrit, ni de son oncle, à qui il n'osait récrire, crainte de le bassiner.
MONTHERLANT, Les Célibataires, 1934, p. 812.
Prononc. :[basine].
Étymol. ET HIST. — 1858 (L. LARCHEY, Les Excentricités de la lang. fr. en 1860, p. 377 : Bassiner : ennuyer, accabler quelqu'un de questions oiseuses ou indiscrètes).
Mot d'arg. issu de bassiner « ennuyer », terme utilisé dans différents dial. (Anjou, VERR.-ON.; Normandie, MOISY; Suisse romande, Pat. Suisse rom.). Évolution de sens de bassiner « faire un charivari; taper sur des ustensiles de cuisine pour ennuyer les jeunes mariés » (1807, J.-F. MICHEL, Dict. des expr. vicieuses, p. 19 : si vous vous remariez, on vous fera charivari trois jours de suite, et non pas, on vous bassinera), lui-même issu du m. fr. baciner « frapper sur un bassin de cuivre pour faire quelque annonce » (1414, Journal d'un bourg. de Paris, Michaud dans GDF.), dér. de bacin « sorte de tambour » (début XIIIe s. Chev. au cygne, 7312 dans GDF. Compl.), même mot que bassin1.
STAT. — Fréq. abs. littér. :5.
BBG. — DUCH. 1967, § 57. — ROG. 1965, p. 83. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 369. — WEXLER (P.-J.). Pour l'ét. du vocab. des vaudevilles. In : [Mél. COHEN (M.)]. The Hague-Paris, 1970, p. 212.

1. bassiner [basine] v. tr.
ÉTYM. V. 1300, in Arveiller; de 1. bassin.
1 Humecter doucement (une partie du corps) pour soigner (→ Macérer, cit. 3). || Bassiner une plaie avec des compresses humides. Fomenter. || Bassiner le front d'un fiévreux, bassiner son front; lui bassiner le front.
1 Après avoir bien bassiné ma plaie (…)
Rousseau, Rêveries…, Promenade IV.
2 Il m'alla chercher un verre d'eau, tandis que ma mère me bassinait le visage (…)
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, I, 63.
2 Anciennt. Chauffer avec une bassinoire. Bassinement (1.). || Bassiner un lit.
3 Par anal., techn. Arroser en pluie fine. Bassinage (2.).
Boulang. Répandre un peu d'eau sur la pâte.
DÉR. Bassinage, bassinement, 1. bassinoire.
————————
2. bassiner [basine] v. tr.
ÉTYM. 1858; usage dial. du verbe, au sens de « taper sur des ustensiles de cuisine, des bassines, etc., pour faire un charivari » (1807); cf., 1414, baciner « annoncer par des coups frappés sur une sorte de gong, de cuivre, appelé bacin » (déb. XIIIe). → 1. Bassin.
Fam. Ennuyer, importuner de manière lassante. Assommer, barber (vieilli), empoisonner, raser. || Il nous bassine avec ses récriminations. || Il passe son temps à nous bassiner. 2. Bassin, bassinant, 2. bassinoire.
0 Le joli refrain de la diva : Tu me bassines avec ton amour (…)
Alphonse Daudet, in Journal officiel, 30 nov. 1874.
DÉR. 2. Bassin, bassinant, 2. bassinoire.
CONTR. Amuser, intéresser, plaire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • bassiner — BASSINER. v. a. Chauffer avec une bassinoire. Bassiner un lit. f♛/b] Il signifie aussi, Fomenter en mouillant avec une liqueur tiède ou chaude. Bassiner une plaie. Se bassiner les yeux. Bassiner les jambes des chevaux. [b]Bassiné, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bassiner — Bassiner. v. a. Chauffer avec une bassinoire. Bassiner un lit. Il signifie aussi, Fomenter en moüillant avec une liqueur tiede ou chaude. Bassiner une playe. bassiner les jambes des chevaux …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bassiner — un lict, Lectum ignitabulo candentium carbonum pleno concalfacere. Bassiner une playe d eau et de sel, Aqua et sale, vel aqua salsa fouere vulnus …   Thresor de la langue françoyse

  • BASSINER — v. tr. Chauffer avec une bassinoire. Bassiner un lit. Il signifie aussi Humecter, fomenter en mouillant avec un liquide tiède ou chaud. Bassiner une plaie. Se bassiner les yeux. Bassiner les jambes d’un cheval. En termes d’Horticulture, il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • BASSINER — v. a. Chauffer avec une bassinoire. Bassiner un lit.   Il signifie aussi, Humecter, fomenter en mouillant avec une liqueur tiède ou chaude. Bassiner une plaie. Se bassiner les yeux. Bassiner les jambes d un cheval. BASSINÉ, ÉE participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • bassiner — (ba si né) v. a. 1°   Chauffer avec une bassinoire. Bassiner un lit. 2°   Fomenter en mouillant avec une liqueur, une décoction. •   Après avoir bien bassiné ma plaie, J. J. ROUSS. Prom. 4. •   Il m alla chercher un verre d eau, tandis que ma… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bassiner — v.t. Importuner : Tu commences à me bassiner, avec tes vannes …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • bassiner — vt. fl. => Ennuyer. A1) bassiner un lit, chauffer un lit avec une bassinoire ; chauffer un lit (ep. de la bassinoire) : èsteufalyé vt. (Albertville), R. Chauffer ; bassinâ (Saxel), R. Bassin …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • bassinoire — [ basinwar ] n. f. • 1454; de bassiner ♦ Anciennt Bassin à couvercle percé dans lequel on met de la braise et qu un manche permet de promener dans un lit pour le chauffer. ● bassinoire nom féminin (de bassiner) Bassin de cuivre à couvercle… …   Encyclopédie Universelle

  • bassinage — ⇒BASSINAGE, subst. masc. Action de bassiner. A. [Correspond à bassiner1 B] MÉD. Le bassinage d une plaie. Action d humecter une plaie. B. [Correspond à bassiner1 B 1] BOULANGERIE. Le bassinage de la pâte. Action d asperger de la pâte pour l… …   Encyclopédie Universelle


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»